• Une tragédie hollywoodienne

    Un destin tragiqueLe 5 août 1962, le corps sans vie de Marilyn Monroe est découvert dans sa maison de Brentwood, près de Los Angeles. Quelques Boîtes de médicaments vides sur la table de nuit mènent rapidement les enquêteurs à la thèse du suicide. Trop rapidement ? Aujourd’hui encore, le mystère reste entier et le même parfum de scandale continue à planer sur sa vie. Suivie par deux psychiatres, la victime étaient en effet depuis bien des années dans un état permanent de fragilité psychique et mentale. La chambre était fermée de l’intérieur, et un flacon vide, accompagné de l’ordonnance délivrée la veille, semblait vouloir écourter l’enquête en désignant clairement le suicide comme seule explication. Pourtant, mais on ne le comprit que plus tard, plusieurs indices tendaient vers la thèse de l’assassinat. Le corps avait été déplacé : pourquoi ? Par qui ? Une ouverture avait été pratiquée dans la fenêtre : pour transporter le corps et l’installer dans la chambre ? Enfin, l’autopsie ne révéla pas de traces de médicaments dans l’intestin, mais dans le sang : les médicaments qui l’ont tuée ont-ils été injectés, et ce par un tiers ? Motifs et coupables restaient encore à déterminer. Les quelques points flous de la vie de Marilyn semblaient eux aussi appuyer la thèse de l’assassinat, notamment ses relations amoureuses avec les frères Kennedy, Robert, le Ministre de la Justice, et surtout John, président des États-Unis. Car le pays entier savait : au mois de mai de la même année, la blonde star, moulée dans une robe fourreau de couleur chair, avait chanté Happy Birthday à John, lors d’une cérémonie d’anniversaire officielle retransmise par la télévision depuis le Madison Square Garden. Et sa voix si sensuelle, à la féminité exacerbée, avait fait de cette banale chanson traditionnelle une véritable déclaration d’amour. Confidente de l’un puis de l’autre, elle notait dans ses carnets des conversations sur l’oreiller qui touchaient parfois au secret d’État. De là à penser que l’État américain la considéra un jour comme dangereuse, il n’y a qu’un pas. La star internationale, objet de tous les fantasmes des hommes et de toutes les jalousies des femmes, avait réussi à tirer un trait sur son enfance de petite fille abandonnée par une mère dépressive, pour se retrouver finalement au cœur de la vie politique de son pays.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Yapuka
    Dimanche 12 Février 2012 à 20:19

    magnifique blog pour une fan comme moi de la belle marylin quel bonheur merci

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :