• Tag marilyn

    Résultats pour la recherche du tag marilyn :
  • Quand Marilyn divorça en 1946 de Jim Dougherty, elle était une starlette toute excitée de son nouveau succès. Cette première séparation ne fut presque qu'une simple formalité ! Son deuxième divorce, en 1954, fut au contraire vécu dans la plus grande des souffrances : Marilyn aimait Joe qui...

    Lire la suite...

  • Bizarrement, on ne sut jamais vraiment si Marilyn, la star au sex-appeal le plus puissant de notre temps, considérait l'amour physique comme un plaisir. Certains dirent même qu'elle n'aimait pas cela du tout ! Aussi, toutes les aventures et liaisons qu'elle eut furent-elles d'abord pour elle,...

    Lire la suite...

  • Ainsi Marilyn et Arthur Miller s'appelaient-ils dans l'infimité... Pour aimer, Marilyn avait aussi besoin d'admirer. Le 1er juillet 1956, un écrivain réputé et une vedette de cinéma tentent de se marier loin des flashes de la presse. La nuisance des médias ne sera pas le moindre des...

    Lire la suite...

  • ...les années 50, Joe Di Maggio était un homme plutôt taciturne et machiste. Tombé sous le charme de Marilyn Monroe, il divorça pour l'épouser en 1954. Le quotidien eut raison de la love story qui passionna l'Amérique entière : Joe passait ses journées devant la télévision à boire de la...

    Lire la suite...

  • Lire la suite...

  • Lire la suite...

  • L’admiration que Marilyn suscitait allait bien au-delà du phénomène de sex-symbol. Ainsi que le dit l’un de ses biographes, Maurice Zolotow, « Marilyn exerçait une emprise mystique sur le public, et même sur les gens qui n’avaient jamais vu aucun de ses films. » Ce qui touchait...

    Lire la suite...

  • Mais, en digne star d'Hollywood, Marilyn ne limite pas le glamour à son apparence physique : tout dans son environnement obéit au même luxe. Lorsqu'elle n'habite pas une villa à Beverly Hills, la star réside dans un de ces hôtels dont le simple nom fait rêver : le Waldorf-Astoria à New...

    Lire la suite...

  • Au cours du tournage du Milliardaire, Marilyn réalise un vieux rêve d'enfance en faisant venir toutes les semaines à Los Angeles une vieille dame à la retraite, Pearl Porterfield, dont elle a réussi à retrouver la trace. Coulant désormais des jours paisibles dans la région de San Diego,...

    Lire la suite...

  • Mais le vrai souci de Marilyn, ce sont ses cheveux. Leur ondulation naturelle rend la tâche ardue à tous ses coiffeurs, qui avant toute nouvelle coupe doivent d'abord défriser les boucles rebelles. Autre sujet de préoccupation : quelle blondeur adopter ? Alors qu'elle est encore mannequin,...

    Lire la suite...